Pourquoi le street art est à la mode ?

street art

L’art est un univers de mystère et de partage très captif qui possède ses propres définitions et ses propres visions. Évoluant de siècle en siècle, tout en gardant l’essence de sa naissance, l’art moderne reste tout aussi fascinant qu’à ses débuts. Comme toutes les autres activités de notre époque, la technologie tend à s’y initier et modernise les techniques en visant toujours la satisfaction des artistes et de ses spectateurs. Le street art est désormais très prisé pour habiller les murs et pour s’exprimer librement.

Zoom sur le street art

Le monde de l’art couve maints styles. Ils ont chacun leur particularité, leur mode d’expression et leur technique. Certains sont apparus plus tôt dans le temps, d’autres plus récemment. Le street art fait partie de ceux que l’on peut qualifier de récents. On reconnait sa première apparition vers les années 70, dans les rues new-yorkaises. C’est une activité artistique à part entière, possédant sa raison d’être et ses idéologies. Il est aussi connu sous l’appellation de « Art de rue » ou « Art urbain ». En effet, le street art est né dans les rues. Actuellement, la majorité de ses expositions éphémères se rencontrent à l’air libre et dans les espaces publics. Parmi ses grands artistes figurent Bansky, Jr, Jef aérosol…

Le street art possède un caractère fugace, indomptable et tacite. Dans ses débuts, il était le porte-parole de ses auteurs, des paroles exprimées de manières illégales. L’art en général est un vecteur de message. Celui-ci l’exprime à travers le graffiti, le pochoir, la peinture mural design, la mosaïque ou encore le yarn bombing. Aujourd’hui, il peut être intégré n’importe où, streetdesigners.fr propose des modèles attractifs et originaux.

Les premières expositions de street art étaient des graffitis. En tant que mouvement, tout se retrouve dans la mentalité et l’idéologie. Le mode d’expression s’est diversifié au fil du temps. Les graffitis sont dessinés sur les murs, avec des bombes aérosol. Les courses poursuites entre artistes et autorités dans les rues rappellent très bien le côté illégal de celui-ci. Actuellement, le street art est agréé ainsi que soutenu par l’État.

Le street art, un style précis et apprécié

Le street art apporte un changement de paysage à un lieu. Les graffitis embellissent les murs des villes et donnent de nouvelles couleurs à ceux-ci. Ce genre d’art est de nature éphémère. Sa contemplation est donc assez rare. Les vrais œuvres d’art se cachent souvent dans des coins assez enfouis, nécessitant l’exploration réelle des lieux afin d’en profiter. Ensuite, il disparait aussitôt faisant place à un mur renouvelé ou à un autre œuvre.

Dans l’ancienne époque, sa pratique était illégale, les artistes se cachaient durant leurs actions et cela ne durait que quelques instants. Un œuvre pouvait être achevé très rapidement. C’est pourquoi le graffiti était privilégié. On le retrouvait sur les murs, les wagons, les dalles, etc. Cependant, les artistes accomplissaient des travaux grandioses. Le pochoir, lui aussi, permettait de finaliser rapidement un dessin. Le peintre utilise un cache, un objet sur lequel la peinture ne passait que par des voies précises. Cela permet de reproduire un seul motif sur différents supports.

À seul défaut de vandalisme, leurs dessins suscitaient aussi l’intérêt public d’après leur beauté et leur unicité. Malgré la splendeur de cet art, le fait d’orner les biens communs de bombes couleur et d’autres matériaux relevait de la destruction. Voilà pourquoi, la relation entre l’État et artiste d’arts urbains se faisait mauvaise. Heureusement, le design mural ayant finalement trouvé sa place dans les années suivantes a pu susciter une coopération. L’État réserve actuellement nombreux espaces de peintures dans les places publiques où ces artistes urbains peuvent librement partager leurs talents.

Street art : une autre façon de s’exprimer

L’art, souvent, invoque des messages. Peu importe le type, chaque œuvre représente un moment précis, une pensée ou une idée. C’est la raison d’être de l’art. Une chose sans essence ni sans fond ne peut pas être de l’art. L’art est expressif. Il traduit les émotions : de l’artiste ou de ce que l’artiste voit. La plupart du temps, le street art est un véhicule de plainte, de revendication. Les graffitis sur les murs appellent à l’aide dans le but, justement d’attirer assez l’attention sur le message. Ils sont très importants, car à ce moment, ils représentent la voix de toute une tribu. Puis, dans le temps, l’art urbain s’est étendu au-delà de l’expression des mauvais côtés de la vie.

Le street art réunit une grande diversité de personne qui partage cette activité, il rassemble les peuples du monde qui ont peu de choses en communs afin d’apprécier les œuvres originales des artistes. Les expositions sont dans les rues, plus précisément dans les espaces à foule. Le street art contribue également à redonner vie et ambiance aux voies publiques. Dans l’ensemble, la danse et toute autre animation vectrice de message et respectant son idéologie fait aussi partie du street art. En bref, il repeint complètement la ville et offre une décoration murale design unique aux murs, aux arbres…

Les nouvelles formes de street art

Étant grandement soutenu et possédant des espaces dédiés, le street art entame ses pas vers des œuvres plus complexes avec des outils technologiques haut de gamme. Le street art a commencé avec des graffitis et des pochoirs. L’expression à travers les affichages et collages a aussi fini par envahir les murs. Plus loin que cela, ils existent aussi la mosaïque, le trompe-œil ou encore les installations qui permettent la réalisation de fresque mural design. Ce sont des techniques qui apportent des rendus plus proches de la réalité. Elles trônent le 3D et l’art réaliste. Bien que l’on retrouve les installations dans les musées ouverts, le street art avait brisé ce cliché d’exposition d’art en intérieur. Le trompe-œil représente des peintures d’illusions. Dans ce monde de peinture, le Yarn bombing s’incruste avec du tricot. Il s’agit de recouvrir de tricot, de manière artistique, les troncs d’arbres et autres supports compatibles. Ce style se rencontre de plus en plus en France. En même temps, les GIF-itis et les grafwall prouvent que l’art et la technologie vont également de pair.

Où acheter vos fonds de tarte à garnir ?
Comparer les fournisseurs pour trouver l’offre d’électricité la moins chère